FM collector

Voici quelques objets collector liés à la FM, juste pour mémoire, ou pour le cas où vous en croiseriez un…

Un objet devenu très rare et qui est en train de disparaître de la mémoire collective : l'affiche de publicité du DX7 en 1984 ou 1985.

Le slogan est particulièrement culotté, mais à ce moment personne ne s'est permis de le contester, tellement le son du DX7 est apparu comme une nouveauté sans précédent.

Affiche en moyenne résolution
Breath controller DX7 Yamaha

Le fameux "Breath Controller", gadget génial mais peu pratique : le claviériste ne peut pas le tenir en main comme tout instrument à vent, et inspirer en serrant la chose entre les dents est épuisant. Un vrai dilemme. L'étui de ceinture argenté vieillit très mal (son matériau rappelle les blousons de démonstrateurs de l'époque, très "ovniesques" dans le genre...)

Pour autant l'objet a contribué à la renommée du DX7, car il permettait une expressivité inhabituelle avec un clavier. Techniquement, son principe était adaptable à n'importe quel autre synthé. Mais il était peu pratique, et il fut rarement utilisé.

Les cartouches de mémoire du DX7.

En vert, les cartouches ROM (lecture seule) fournies par Yamaha avec le DX avec 64 sons pas très intéressants.

En rouge, les cartouches RAM (sauvegarde) pour 32 sons. Leur technologie resta quelque temps mal connue des utilisateurs, d'autant que Yamaha n'a jamais indiqué la présence d'une pile à l'intérieur. La durée de conservation est inconnue. Celles qui sont en ma possession ont supporté plusieurs années au fond d'un tiroir sans perte des données. D'autres utilisateurs rapportent par contre une durée de vie plus courte...

Logiciel de registration du DX-7 sur ordinateur Yamaha CX-5M (YRM-103) et CX-5MII (YRM-304).

Malgré la mémoire de seulement 128 Ko de RAM (!) de l'ordinateur, ce logiciel permet une édition du DX-7 qui n'a rien à envier à l'ergonomie de certains logiciels actuels.

Le logiciel réside dans une grosse cartouche (11 x 7 cm. !). La sauvegarde des banques se fait sur cassettes ou bien sur disquettes au format DOS-MSX (une variante de DOS PC qui eut une existence très brève !).
Vue en moyenne résolution

Banc d'essai disponible dans la page Doc FM a télécharger


(quelle idée bizarre que d'avoir mis l'image en négatif !)

Il y a également le disque vinyle souple de "démo" du DX-7 : un contenu décevant à l'oreille d'un musicien d'aujourd'hui, mais qui révèle qu'à l'époque même les techniciens de Yamaha n'avaient pas encore une vraie maîtrise de la programmation FM. Les sons sont encore très caricaturaux, sans rondeur, très métalliques, qui finirent par déclencher quelques critiques. Il fallut attendre au moins trois ans avant que de bons programmeurs démontrent que l'on pouvait faire autre chose.

Ci-contre la pochette du disque, et sur Youtube la face A du disque. Bizarrement l'auteur de la vidéo a mis l'image de la pochette en négatif, quelle idée bizarre !

Mais pour entendre une démonstation magistrale 100% FM Yamaha, écoutez plutôt celle de David Bristow dans la page Démo audio.

0 Partages